Les Rencontres Bov'idée le 13 juin 2019

Lettre Synthèse Elevage n°2 / Janvier 2012

Visuel lse bovin 01/2012
Sommaire : L'hygiène de traite : pour éviter les mammites. Cure de vitamines et d'oligo-éléments : Elle aide à passer l'hiver. Gastro entérite néonatale du veau : Ce n'est pas une fatalité.

>> Télécharger la Lettre Synthèse Elevage Bovin n°2

EDITO

Priorité à l'antibiorésistance

La lutte contre l'antibiorésistance est devenue la priorité. Nous devons baisser notre consommation d'antibiotiques en élevage de 25 % en 5 ans ! Avec 18 % de la consommation totale d'antibiotiques, les bovins se situent au 3e rang, derrière l'élevage de porcs et de volailles. La notion d'exposition de l'animal aux antibiotiques (ALEA : Animal Level Exposure to Antibiotics), qui tient compte de la dose et de la durée d'exposition des animaux aux antibiotiques est plus importante que la quantité totale consommée. Selon ce facteur, l'élevage bovin se situe également mieux que le porc et la volaille. Néanmoins, le niveau d'exposition a augmenté de 11 % entre 2009 et 2010. Cette augmentation est liée à une utilisation plus importante des injectables et plus particulièrement des céphalosporines et des fluoroquinones. Ces deux familles d'antibiotiques sont plus particulièrement visées par le plan de réduction car elles sont les seules à pouvoir traiter certaines infections en médecine humaine.

Biosécurité

Pour réduire l'usage des antibiotiques, la meilleure solution c'est la prévention. Pour cela, on peut d'une part lutter contre les germes pathogènes. C'est l'objectif de la biosécurité en général. Et d'autre part, renforcer les défenses naturelles des animaux. La biosécurité commence par l'hygiène. Nous aborderons dans cette lettre l'hygiène de la traite, ainsi que l'importance de l'hygiène de la nurserie et de l'eau dans l'apparition des diarrhées néonatales. Nous évoquerons également l'importance de la préparation au vêlage. Une vache en bonne santé au vêlage, c'est un veau en meilleure santé à la naissance. La ration hivernale est souvent déficiente en vitamines et l'apport de vitamines et d'oligoéléments peut s'avérer intéressant pour renforcer les défenses naturelles des animaux.

Bonne lecture.

Patrick PUPIN

Dr Vétérinaire Gérant

Vous avez uUne question ?