Les Rencontres Bov'idée le 13 juin 2019

Newsletter bovin n°1

Stimuler la guérison de la nécrose de la dermatite au sillon de la mamelle avec REPIDERMA

La nécrose de la dermatite au sillon de la mamelle, c'est quoi ?

La nécrose de la dermatite au sillon est une nécrose de la peau avec une odeur fétide. Elle se distingue par une lésion d'environ 2-10 cm de diamètre située sur le sillon mammaire entre les deux quartiers, mais peut aussi être centrée entre les quatre quartiers. Plus fréquente chez les génisses, elle peut être présente à tous les stades de la lactation et pendant la période de non- lactation. Des bactéries anaérobies pathogènes ont été analysées à partir de ces lésions.

Les fissures caractéristiques de la Dermatite de la mamelle ont un aspect humide, avec une peau nécrosée et une odeur nauséabonde. Ces fissures de dermatite au pis sont bien connues sur le terrain, mais relativement peu décrites dans la littérature vétérinaire. Jusqu'à présent, l'étiologie et le traitement des fissures sont inconnus ou décevants. Les emplacements communs de développement sont sur les mamelles latérales et sur la ligne médiane ventrale immédiatement adjacente à la cloison médiane de l'avant- mamelle. La sévérité de la nécrose est renforcée par une blessure et par frottement / mouvement du pis. La peau abrasée suinte (sérum), ce qui conduit à une dermatite humide. Enfin, les bactéries anaérobies opportunistes telles que Fusobacterium nercrophorum et, Streptocoques pyogènes envahissent et propagent la nécrose de la peau.

Prévalence

En Hollande, le centre de Deventer a étudié en 2011 la prévalence de ces lésions sur 20 exploitations laitières néerlandaises. Au total 1 143 vaches ont été examinées. Dans 85% des fermes étudiées, le problème de Dermatite mammaire était présent. La prévalence au niveau des exploitations a varié entre 0,0% et 14%. Un point essentiel dans la publication était qu'aucune des thérapies utilisées n‘a été efficace (CTC en spray de chlorytetracycline , Naxcel basé sur ceftiofur sodium et Tylan basé sur la tylosine ).

Au Canada, une étude réalisée par Warnick en 2002 a fait des recherches sur les dermatites mammaires en Amérique. Au total, 1.597 vaches Holstein ont été examinées. Sur les 1.597 bovins examinés, 280 (18 %) avaient des dermatites mammaires. L'étude démontre que les vaches peuvent être concernées par la dermatite mammaire à n'importe quel stade de lactation, et même en dehors de la lactation. Elle démontre également que les lésions sont plus fréquentes chez les vaches plus âgées.

Repiderma, un spray protecteur aux propriétés cicatrisantes et anti-microbiennes

Repiderma-250-mlREPIDERMA contient deux ingrédients actifs sous forme de pulvérisation : le Cuivre et le Zinc. Les deux composants ont un effet clinique différent et offrent ainsi un mécanisme à deux voies pour un traitement efficace de la peau : Le zinc est principalement employé pour son action cicatrisante des lésions et le cuivre est utilisé pour ses propriétés anti- microbiennes. Le cuivre a aussi un effet sur la cicatrisation des plaies, mais avec un mécanisme d'action différent.

Propriétés anti-microbiennes du cuivre

Les propriétés bactéricides du cuivre sont connues depuis de nombreuses années. Il a été utilisé comme désinfectant à usage vétérinaire et dans l'industrie alimentaire. Le sulfate de cuivre, par exemple, a été utilisé pendant de nombreuses années comme un désinfectant pour les troupeaux dans les pédiluves (Epperson and Midla, 2007).

Le Cuivre à faible concentration est nécessaire pour les organismes vivants comme les bactéries. Cependant, à des concentrations plus élevées, le cuivre peut être bactéricide ou bactériostatique. Ces effets peuvent être causés par des mécanismes différents, y compris la substitution d’ions essentiels et le blocage des groupes fonctionnels de protéines, l'inactivation des enzymes, la production de radicaux libres hydropéroxyde par membrane liées cuivre et autres altérations de l'intégrité de la membrane (Faúndez, 2004).

Propriétés curatives du cuivre sur les lésions

Outre les effets bactéricides et bactériostatiques mentionnés plus haut, le cuivre a également un effet sur ​​la cicatrisation des plaies (Sen, 2002). Une phase importante dans la guérison de la plaie est l’angiogénèse (formation de nouveaux vaisseaux sanguins). Le facteur le plus répandu pour stimuler ce processus est le facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF) (Stefanini, 2008). L'expression de VEGF est le cuivre sensible : quand Cu2 + a été appliqué en topique, la cicatrisation des plaies est accélérée.

Un autre effet topique de Cu2 + est la guérison secondaire accélérée et la contraction des plaies dermiques chez les humains (Sen, 2002). Les auteurs concluent que les thérapeutiques à base de cuivre sont une approche possible pour la cicatrisation des plaies.

Propriétés curatives du zinc sur les lésions

Le zinc est un élément essentiel pour les animaux et les humains. Il sert comme un co- facteur de nombreux facteurs de transcription et des systèmes enzymatiques, y compris les métallo protéinase de zinc qui augmentent l’auto-débridement et  la migration des kératinocytes au cours de la cicatrisation des plaies (Lansdowne, 2007). Le Zinc confère une résistance à l'apoptose épithéliale par cytoprotection contre les espèces réactives à l'oxygène et des toxines bactériennes peut-être grâce à l'activité antioxydante des métallothionéines riche en cystéine

La carence en zinc d'origine héréditaire ou alimentaire peut conduire à des changements pathologiques et retard de cicatrisation. L'administration par application topique du zinc semble être supérieur au traitement par voie orale en raison de son action dans la réduction des super- infections et des tissus nécrosés par l'amélioration des systèmes locaux de défense et de l'activité collagénolytique , et la libération prolongée d'ions zinc qui stimule épithélialisation de la plaie ( Lansdown , 2007).

Du cuivre et du zinc chélatés pour plus d'efficacité

Souvent, le cuivre et le zinc sont utilisés comme forme inorganique (par exemple le sulfate de cuivre, le chlorure de zinc, etc.). Dans REPIDERMA, le cuivre et le zinc organique sont sous forme complexes chélatées. Cela permet une pénétration plus profonde dans les cellules de la peau / couche qui donne lieu à une meilleure efficacité du produit. Cette amélioration de l'efficacité a été démontrée dans différents essais pratiques sur le terrain.

schema-chelates

Figure 1.- Simulation de la pénétration du zinc et du cuivre chélaté par rapport au zinc et au cuivre ionisé

Le traitement avec Repiderma en pratique

Ferme 1: Toon van de Ven, Hooghoutseweg 23, 5074 NA Biezenmortel, the Netherlands

Nombre d’animaux traités avec REPIDERMA : 4

Traitement : 1er jour = 2 fois par jour, puis 1 fois par jour pendant deux semaines

Vache: Holstein frisonne

 

Ferme 2: Lloyd Vandenberg, Lloydd Vandenberg Dairy Ltd,  Coalhurst, AB T0L 0V0, Canada

Etable à logettes : vaches toujours à l’intérieur, couloirs raclés, 100 laitières,

Nombre d’animaux traités avec REPIDERMA : 1

 

Schémas des traitements :

 Les jours 0, 1, 2 les lésions ont été traitées dans une cage de parage. La peau a été étirée pour optimiser la couverture. Une photo a été prise ce jour là.

Jour 3, 4, 5: les vaches sont traitées dans la salle de traite, la peau n'a pas été étirée pendant la pulvérisation.

Jour  8, 9, 10, 11, 12, 14: la lésion a été pulvérisé dans la salle de traite et la peau a été étirée pour obtenir une meilleure couverture.

Jour 15: la lésion a été inspectée dans la cage

photo-eleveur

Photo 1. Eleveur T. van de Ven à Biezenmortel avec son fils

Résultats aux Pays-Bas

photo2

Photo 2. Vache avec une dermatite mammaire difficile à détecter

photo3

Photo 3. Quand les quartiers sont écartés, la lésions de la peau devient apparente

photo4

Photo 4. Repiderma est facile à appliquer : ouvrir la fissure d'une main et pulvériser la lésion de l'autre

photo5

Photo 5. La couleur ajoutée au Repiderma donne les indications de la surface traitée.

Résultats au Canada

Bien que la lésion soit très sévère, le traitement intensif avec REPIDERMA permet une bonne cicatrisation.

photo6

 Photo 6. Jour 0, 6 Mai 2013

photo7

Photo 7. Jour 7, 13 Mai 2013

photo8

Photo 8. Jour 15, 21 Mai 2013

photo9

Photo 9. Lesion après 2 mois


Programme conseillé

cycle-repiderma

Références bibliographiques

Beattie, K.G. and D.J. Taylor. 2000. An investigation into intertrigo (necrotic dermatitis or ‘Foul Udder’) in dairy cows. J. Brit. Cattle Vet. Assoc. 8, 377-380.

Foster AP. Staphylococcal skin disease in livestock. Veterinary Dermatology 2012; 23:342-e63

Roy C et al. Investigation of the etiology of udder-thigh dermatitis in French dairy cattle. The Veterinary Journal 2012;193:274-276

Warnick, L.D., D. Nydam, A. Maciel, C.L. Guard, and S.E. Wade. 2002. Udder cleft dermatitis and sarcoptic mange in a dairy herd. J. Am. Vet. Med. Assoc. 2002 jul 15 221, 273-276.

Carly Vulders BSc

Responsable du développement des produits et des affaires réglementaires - INTRACARE

Vous avez uUne question ?